Avec La Résistance Du Peuple Ukrainien Pour Sa Victoire Contre L’agression

Language
français
Date
May 29, 2022
Author
Collective
www (1)

Comme à l’époque de la lutte de libération du peuple vietnamien, nous avons toujours été du côté des peuples opprimés et aggressés, qu’ils le soient par les États-Unis (et leurs alliés de l’OTAN) ou par l’URSS (et ses alliés du Pacte de Varsovie).

Nous sommes conscients que, traversant les divers océans et continents, la lutte de libération nationale et sociale des peuples est unique et mondiale.

Nous n’avons jamais accepté, et nous n’accepterons jamais que n’importe quelle puissance, ou que n’importe quel bloc militaire, puisse empêcher un peuple de décider de son propre futur, en opposition avec le droit des peuples à leur autodétermination nationale.

Pour ces motifs, nous sommes au côté de la Résistance du peuple ukrainien contre l’aggression de l’impérialisme russe et sa tentative de reconstruire l’Empire tsariste, puis soviétique.

Comme pour les autres luttes de libération nationale, notre solidarité avec le peuple de l’Ukraine est inconditionnelle et indépendante de tout jugement sur sa direction politique, parce qu’il revient uniquement à l’Ukraine et aux ukrainiens de dédider du futur de leur pays.

Il incombe également au peuple de l’Ukraine de décider de continuer la guerre pour l’indépendance nationale et de spécifier les termes de la paix avec l’agresseur.

L’efficace Résistance ukrainienne face à l’invasion de la superpuissance russe démontre sans aucun doute la force du facteur moral, et dans quelle direction va la volonté du peuple, en démenti à ces théories quasiment racistes qui font des ukrainiens un simple jouet aux mains de l’OTAN. En ce sens nous pouvons au contraire dire que le peuple ukrainien a déjà vaincu moralement et politiquement. La victoire militaire, qu’évidemment nous soutenons, sera, elle, plus difficile à obtenir.

La guerre voulue par le régime semi-dictatorial de Putin :

  • Est une agression contre les vies des citoyens ukrainiens et contre l’indépendance du peuple ukrainien ;
  • Est une agression contre les citoyens-soldats russes de toute nationalité, envoyés à l’abattoir et pour écraser les ukrainiens, à la seule fin de renforcer le régime politique intérieur et le capitalisme russes ;
  • Est une menace de l’impérialisme et du nationalisme grand-russe pour toutes les Républiques post-soviétiques ;
  • Est une incitation aux autres puissances impériales à réaliser des interventions militaires dans le monde ;
  • A déjà eu pour effet de renforcer et d’étendre l’OTAN, et de multiplier les dépenses mitaires ;
  • Est une incitation à la prolifération de l’arme nucléaire, alors que l’Ukraine avait volontairement cédé à la Russie les têtes nucléaires stratégiques et tactiques, ainsi que les porteurs, qui en faisaient la troisième puissance nucléaire mondiale. En échange, en 1994, la Russie s’était engagée à respecter l’intégrité et la souveraineté de l’Ukraine. Celle-ci est le premier État au monde (après l’Afrique du Sud) à avoir réalisé le désarmement nucléaire unilatéralement.

Lorsque le régime semi-dictatorial nationaliste russe, soutien de nombreuses organisations de la droite européenne, fait croire qu’il veut “dénazifier” l’Ukraine, c’est une insulte aux victimes de l’holocauste, à l’antifascisme, et également aux sacrifices des peuples soviétiques dans la guerre contre le Troisième Reich.

On ne peut pas dire que cette guerre est une guerre entre impérialismes, parce que l’Ukraine n’est pas un pays impérialiste, mais est au contraire pénétré par le capital russe et occidental.

On ne peut pas présenter la paix comme un accord entre puissances impérialistes qui se répartiraient des sphères d’influence au détriment des peuples.

On ne peut pas se contenter de dire simplement “arrêtez la guerre !”, mais on doit lutter pour le retrait des troupes d’invasion ou pour leur déroute militaire.

On ne peut pas dire au peuple d’Ukraine “résistez !” sans lui reconnaître le droit de se procurer les armes adéquates pour son autodéfense, où et comme il peut.

Il ne peut y avoir équidistance entre la Résistance d’un peuple et l’aggresseur.

Pour cela nous demandons la maximale solidarité, idéale et matérielle, avec la Résistance du peuple ukrainien contre l’invasion impérialiste de Putin. Nous demandons la solidarité envers ceux qui en Russie s’opposent à la guerre en risquant beaucoup d’années de prison et à ces soldats russes qui refusent de continuer à combattre leurs frères ukrainiens.

En plus des initiatives locales de solidarité avec le peuple d’Ukraine, nous proposons qu’on promulgue une journée mondiale de solidarité avec la Résistance ukrainienne, comme cela s’est produit pour la lutte de libération du Vietnam et contre l’agression impérialiste de l’Irak.

Sur la base de notre Déclaration, nous adhérons à l’initiative du Réseau Européen de Solidarité avec l'Ukraine - European Network in Solidarity with Ukraine(ENSU) (https://ukraine-solidarity.eu)

To sign this petition, please write to erre.emme@enjoy.it