Aider, résister en Ukraine

Language
français
Date
June 14, 2022
Author
Marta Dropa
Tags
feminism
www (1)

Toutes et tous « sur la ligne de front »

Il y a un manque d’information par rapport à ce qui se passe en Ukraine. Dans notre association, on s’occupe beaucoup d’aide humanitaire, et nous cherchons notamment à envoyer des médicaments et de dispositifs paramédicaux en Ukraine. Des médecins, des paramédicaux en France m’expliquent parfois qu’ils ne souhaitaient pas que le matériel qu’ils donnent parte vers le front, arrive aux soldats, sinon cela voudrait dire qu’ils contribuent à ce que le conflit perdure. Ces remarques montrent que ces médecins ne comprennent pas la guerre en Ukraine : en fait, nous sommes toutes et tous des soldats, nous sommes sur la ligne de front de la guerre, mais chacun a sa ligne de front. Ce n’est pas comme s’il y avait une armée qui fait son job, est payée pour cela, et les autres qui continuent à vivre comme si de rien n’était. Si cela avait été le cas, l’Ukraine aurait été détruite en trois ou quatre jours. C’est parce que toutes les professions se sont mobilisées et le sont encore, c’est grâce à la population sur place qui résiste énormément que cela ne s’est pas passé ainsi.

Résistance en zone occupée

Il est difficile de comprendre aussi ce qui se passe dans les zones occupées. Par exemple, la ville de Kherson a été occupée en quelques jours. Tout a été coupé : les moyens de communication, l’eau, l’électricité. Et il a été difficile de savoir s’il fallait partir ou non, car personne n’avait été préparé à la guerre et l’occupation. Il y a une très forte résistance civile, mais elle est entravée par les mesures de la nouvelle administration russe : couvre-feu permanent, donc interdiction de sortir, d’aller au travail, nécessité d’avoir un passeport russe pour se déplacer, tout passe par la nouvelle administration russe, et beaucoup de députés ont accepté la nationalité russe pour pouvoir continuer à exercer leur fonction. Enfin si une patrouille nous intercepte dans la rue et trouve une photo avec un drapeau ukrainien dans notre téléphone portable, on peut se faire emprisonner.

Femmes combattantes

Concernant l’armée, les hommes sont obligés de faire leur service militaire. De nombreuses femmes sont restées dans leur pays, pour soutenir leurs hommes, même si ceux-ci sont au front. Elles travaillent pour gagner de l’argent, sont bénévoles par rapport à l’armée, s’occupent des enfants (les écoles ont fermé). L’armée ukrainienne s’est fortement féminisée à partir de 2014 (23 % de femmes actuellement), mais reste sexiste et leur fonction n’est pas toujours reconnue : sur le papier elles peuvent être reconnues comme secrétaires, mais en vrai elles sont au front.

Bulletin publié par le Collectif 69 [France] de soutien au peuple ukrainien (qui a organisé le 14/06/2022 4 heures en solidarité avec le peuple ukrainien) : Association Lyon-Ukraine ·Comité Ukraine 33 ·Association Européenne de l’Éducation AuRA ·ATTAC Rhône ·Bel’Art (association culturelle biélorusse) ·Comité d’Information pour une Syrie Libre et Démocratique ·EELV 69 ·Émancipation 69 ·Ensemble ! 69 ·FSU 69 ·La Cimade Lyon ·Ligue des Droits de l’Homme 69 ·L’Insurgé ·MAN ·MFPF 69 ·Nouveau Parti Anticapitaliste ·Nouvelle Donne 69 ·UD CGT 69 ·Union des Fédéralistes Européens AuRA ·Union syndicale Solidaires Rhône