« L'Ukraine est un projet de gauche et anti-autoritaire »

Author
Patrick Le Tréhondat David Chichkan
Date
February 4, 2024

Le 21 janvier dernier devait s’ouvrir au Musée national d'art d'Odessa l’exposition des dessins de David Chichkan, artiste libertaire. Cependant, sous la pression de l’extrême droite, l’exposition a été annulée. Depuis le début de la guerre à grande échelle, David Chichkan a apporté son soutien  aux combattants antiautoritaires. La représentation de ces hommes et de ces femmes, soldat·es des forces armées ukrainiennes, est devenue le thème principal de ses œuvres.

Pouvez-vous vous présenter et nous expliquer votre travail ? Vous dites que vos dessins représentent "des héros qui sont des représentants des mouvements socialistes anarchistes et antiautoritaires et qui défendent l'Ukraine dans les rangs des forces armées". Pouvez-vous nous parler des gens et de ces portraits. Où et quand avez-vous dessiné ces portraits ?

Bonjour, j'ai peint ces portraits collectifs chez moi et en partie dans les villes où j'ai réussi à présenter l'exposition avant Odessa. Je connais certaines personnes qui sont dessinées car nous sommes amis sur les réseaux sociaux, et les autres sont mes camarades et amis. Des internationalistes volontaires ayant des opinions politiques anti-autoritaires de gauche sont également représentés. Les gens que je peins sont des gars et des filles courageux qui ont participé à des rassemblements, à des manifestations, à Action directe, à des syndicats ou des activités dédiées à la vulgarisation des idées de gauche et antiautoritaires. Maintenant, ils repoussent les attaques des envahisseurs fascistes-impériaux de l'armée du Kremlin.

En 2017, votre exposition « Opportunités perdues » au Centre de culture visuelle de la capitale a été vandalisée par des individus cagoulés. Aujourd'hui à Odessa, l'extrême droite a empêché votre exposition. Avez-vous eu d’autres problèmes avec l’extrême droite ou la droite réactionnaire ?

De temps en temps, des néoconservateurs d'extrême droite ou des membres des sous-cultures néofascistes tentent d'interférer avec mes expositions, mais lors de l'invasion à grande échelle des impériaux russes, j'ai organisé avec succès trois expositions et participé à certaines expositions collectives, et une seule de mes expositions a été annulée à Odessa, parce que les radicaux de droite d'Odessa ont mené une campagne bruyante contre moi.  Le niveau d'éducation politique est faible et les gens ne sont généralement pas engagés dans des idées, mais agissent spontanément, et sont donc exposés à diverses propagandes.

Après 2 ans de guerre, comment voyez-vous la situation en Ukraine ?

La situation est bien meilleure que ce que j'avais calculé et prédit, j'ai eu l'opportunité de quitter l'Ukraine pendant toutes ces deux années comme beaucoup d'autres artistes, mais j'aime l'Ukraine, je vois certains avantages à vivre en Ukraine même pendant la guerre. L'Ukraine est un projet moderne de nation, et ce projet est de gauche et anti-autoritaire dans sa conception. Sur les billets de banque ukrainiens il y a des socialistes et non un aigle impérial à deux têtes, nous avons les mêmes portraits dans nos écoles, les villes portent le nom des gens de ces portraits. Je crois qu’il est possible d’empêcher la victoire des néolibéraux et des néoconservateurs et de ramener l’Ukraine actuelle à la manière dont elle a été conçue. Nous, anti-autoritaires de gauche, faisons tout pour que les Ukrainiens cessent d'identifier le socialisme avec la triste expérience du projet soviétique, qui n'était pas socialiste, mais était le produit de la contre-révolution et de la réaction des bolcheviks autoritaires, qui ont réalisé les prédictions de Bakounine et ses craintes.

Quels sont vos projets ?

Mes projets visent à informer les Ukrainiens que la gauche n'est pas leur ennemie, mais aussi à informer les Européens et la communauté mondiale que les anarchistes et les socialistes anti-autoritaires/démocratiques, les Rroms, les personnes LGBT, les féministes et pas seulement les radicaux de droite se battent pour l'Ukraine, ce qui devrait améliorer la compréhension de cette guerre. Mon ancienne tâche était aussi de montrer que les néo-nazis et les néo-fascistes se battent pour le Kremlin, maintenant cela n'a plus d'importance puisque tout le monde l'a déjà compris. Mais je considère que la tâche la plus importante est l’héritage de l’UPR[1] et de la République de Gouliaï-Polyé[2] de 1917-1921.

Qu’espérez-vous pour l’année 2024 ?

Je rêve que les Impériaux perdront cette année, même si c'est très naïf, je vais rejoindre l'armée cette année et j'aimerais rester en vie. Cette année, j'aimerais que davantage d'Ukrainiens connaissent le projet du Kurdistan, les autonomies kurdes et les Kurdes. J'espère que de nouvelles guerres ne commenceront pas sur la planète. J'espère que les forces conservatrices et autoritaires ne remporteront pas la victoire dans différents pays, car nous vivons, à mon avis, à une époque où elles connaissent un développement.

Notes

[1] Le Conseil central d'Ukraine (Rada, conseil panukrainien des députés de soldats, d'ouvriers et de paysans), élue en mars 19717 a proclamé la République populaire ukrainienne (UPR) sur un territoire comprenant huit gouvernorats impériaux russes ( Kyiv , Volhynie, Kharkiv , Kherson , Ekaterinoslav , Poltava , Tchernigov et Podolie)  et  déclara officiellement l’indépendance de l’Ukraine le 22 janvier 1918. NdT.

[2] Après octobre 1917, cette ville du sud-est de l'Ukraine, a été le centre d'un mouvement révolutionnaire paysan d'inspiration anarchiste. Nestor Makhno  y est né. NdT.