Communiqué Des Socialistes Russes Contre La Guerre: Exigeant La Libération De Boris Kagalitsky

Author
Russian Socialists
Date
July 29, 2023

Liberté pour Boris Kagarlitsky ! Fin de la répression politique ! Non à la guerre !

Le 25 juillet 2023, les autorités russes ont arrêté Boris Kagarlitsky, politologue et scientifique de gauche bien connu, rédacteur en chef du magazine en ligne "Rabkor". Il est accusé de "justifier le terrorisme" pour avoir écrit en 2022 que les objectifs militaires de l'attaque ukrainienne sur le pont de Crimée étaient "plus ou moins clairs". Cet article [de loi ] prévoit une peine de sept ans de prison.

Outre le fait qu'une telle peine pourrait représenter une condamnation à perpétuité pour un homme qui n'est plus si jeune (64 ans), dont le "délit" consiste en une position antiguerre absolument logique pour la gauche, cette affaire est une nouvelle étape dans la campagne honteuse de répression politique menée par le régime de Poutine depuis des décennies, qui a pris un caractère particulièrement massif et cynique avec le début de l'agression déclenchée par ce régime en Ukraine. Ce cynisme est symboliquement souligné par le fait qu'il y a quatre décennies, Boris Kagarlitsky avait déjà été arrêté dans le cadre d'une affaire politique - par le KGB d'Andropov.

Dans cette situation, la campagne de défense de Kagarlitsky n'est pas seulement l'affaire de ses proches, de ses collègues ou des militants des droits humains.

La réaction face à chaque nouvelle attaque est une action politique importante qui réduit la probabilité de nouvelles répressions. Dans le cas présent, une telle action pourrait rassembler non seulement les militant•es de gauche, mais aussi les représentant•es d'autres secteurs du mouvement antiguerre russe, de nombreuses organisations de défense humains et de la société civile, ainsi que des organisations de la société civile.